samedi, novembre 22

Rose et moi


Quand j'étais plus jeune,  je voyais ma vie en rose. Je voulais du rose partout et dans absolument tout. Dans mes accessoires, mes vêtements et même les objets les plus insignifiants devaient être rose sinon il était hors de question que je les classe dans la catégorie des beaux. 

D'où me vient cette obsession? D'un peu partout et un peu tout le monde. 

Ma mère qui m'habillait en rose quand j'étais petite pour ne pas qu'on me prenne pour un garçon. Parce que disons le franchement il n'est pas toujours facile de deviner le sexe du bébé au premier coup d'oeil. Alors les parents adoptent des codes couleurs pour éviter les faux pas.
Barbie, que je trouvais divine. C'était une belle et élégante femme à qui je rêvais secrètement de ressembler. De la "Revanche d'une blonde" qui m'a appris que le rose n'était pas incompatible avec les métiers les plus stricts tel qu'avocate. Mais aussi des gens qui disait que j'étais leur poupée, leur barbie. 
Alors j'ai porté du rose encore et encore jusqu'au bout des ongles. Puis petit à petit pour une raison que j'ignore, j'ai commencé à l'avoir en horreur cette couleur de fille. Je ne voulais plus être barbie, je n'aimais plus être barbie. Je ne voulais plus d'elle dans ma vie même dans les objets les plus insignifiants. 

C'est donc vrai ce que tout le monde dis, on change en grandissant. On appelle ça la maturité apparement m'a dit ma maman. Et elle m'a aussi dit que si je n'aimais plus le rose c'est certainement parce que je ne voulais plus être une fille, que je l'avais assez été et que désormais ce que je voulais c'est être une femme. Et devinez quoi, elle a raison. Elle a toujours raison. Et même si le rose reste ma couleur préférée, je ne veux plus d'elle nulle part à part peut être dans quelques objets insignifiants. 


 Maybelline Color Sensational PINK PUNCH 



 Un post un peu différent qui m'a réconcilié avec l'écriture et qui je l'espère vous plaira. Xo, Berti


SHARE:
Blogger Template Created by pipdig